Romans: ma sélection d'octobre - Pissenlit de lune
32
single,single-post,postid-32,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Romans: ma sélection d’octobre

Romans: ma sélection d’octobre

La rentrée littéraire est faite, les rayons des libraires sont pleins de nouveautés, les prix vont être décernés mais personnellement je me fous des prix surtout ceux , les plus connus dont le mode d’attribution est plus ou moins obscur en fonction des résultats des autres prix, de la maison d’édition…
Parmi toutes ces sorties , je me suis fais une petite sélection que je vous partage.Une sélection plutôt variée, un roman feel-good, le dernier Gilles Legardinier , 2 thrillers et un roman d’un auteur qui m’avait séduite avec son premier best seller.

En principe avec les romans de Gilles Legardinier, on sait à quoi s’attendre.Un style simple avec, une histoire attachante et beaucoup d’humour. Même si son dernier roman Ca peut pas rater m’avait un déçue, trop de longueur et d’ennui, je ne peux qu’espérer que celui-ci soit un bon cru.

Résumé:
Peut-on être un père quand on arrive vingt ans après ?
Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.
Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies.

J’avais bien aimer L’invisible, un bon thriller original donc j’essaie le dernier roman de cet auteur.

Résumé:
L’Inspecteur Alexandra Hemingway pensait avoir tout vu… Elle n’avait pas connu le pire…
Après L’Invisible, le nouveau thriller cauchemardesque de Robert Pobi.
D’un tempérament impétueux, souvent borderline, Alexandra Hemingway, inspectrice à la section des homicides violents à New York, a l’habitude des enquêtes difficiles. Totalement impliquée dans son métier, elle n’hésite pas à prendre tous les risques. Son visage, refait, marqué par de multiples cicatrices, est là pour le prouver. Le jour où l’on retrouve dans l’East river le corps d’un enfant dont les pieds ont été sectionnés, l’affaire s’annonce particulièrement délicate. D’autant plus que la presse n’hésite pas à consacrer ses gros titres à ce genre de meurtre et à venir perturber les investigations. Lorsqu’un autre enfant est enlevé, la panique gagne Manhattan. Panique d’autant plus justifiée que le prédateur à l’œuvre est l’une des figures du mal les pires qui soient. Habituée aux noirceurs les plus effroyables de l’âme humaine, Alexandra pensait avoir tout vu. Elle n’avait pas connu le pire.

Un nouveau Stephen King, j’essaie toujours de le lire. même si ses derniers romans n’ont pas le souffle de ces romans les plus célèbres, il y a cette touche propre à l’auteur  qui nous livre toujours une belle histoire.

Résumé:
La foudre est-elle plus puissante que Dieu ?
Il a suffi de quelques jours au charismatique Révérend Charles Jacobs pour ensorceler les habitants de Harlow dans le Maine. Et plus que tout autre, le petit Jamie. Car l’homme et l’enfant ont une passion commune : l’électricité.

Trente ans plus tard, Jamie, guitariste de rock rongé par l’alcool et la drogue, est devenu une épave. Jusqu’à ce qu’il croise à nouveau le chemin de Jacobs et découvre que le mot « Revival » a plus d’un sens… Et qu’il y a bien des façons de renaître !

Nouveau roman de Joel Dicker après La Vérité sur l’affaire Harry Québert qui a connu un énorme succès et que j’avais bien aimé lire même si je trouvais le succès de ce livre un peu exagéré. J’attends donc avec impatience de lire celui-ci.

Résumé:
Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?
Et vous , vous allez lire quoi cet automne?

Partager

Tags:
1Comment
  • Lylou
    Posted at 08:23h, 13 octobre Répondre

    J'ai acheté Revival aussi, je pense le lire sous peu 🙂

Post A Comment