Millénium 4, qu'est ce que ça vaut? - Pissenlit de lune
42
single,single-post,postid-42,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Millénium 4, qu’est ce que ça vaut?

Millénium 4, qu’est ce que ça vaut?

Sortie événement de cette fin d’été, la suite de la trilogie Millénium était très attendue. L’auteur d’origine Stieg Larsson étant décédé peu avant la sortie de la trilogie, un nouvel auteur a donc été chargé d’écrire cette suite, David Lagercrantz qui est surtout connu pour son livre sur Zlatan Ibrahimovic… C’est la maison d’édition suédoise et les héritiers qui a voulu cette suite, voulant certainement exploité le filon de la trilogie.

La compagne de Stieg Larsson a complètement désavoué le projet, qui n’aurait rien à voir avec les esquisses commencés par Stieg Larsson sur le volume 4.

Grand fan de la trilogie, je ne pouvais ne pas lire ce livre. L’atmosphère, les personnages de la trilogie, une bonne histoire c’est ce que j’espérais retrouver dans ce 4éme volume.

 

Mon dieu qu’elle est moche cette couverture! A faire fuir les lecteurs…

Résumé:
Dix ans après la publication en Suède du premier volume, la saga Millénium continue….
La revue Millénium a changé de propriétaires. Ses détracteurs accusent Mikael Blomkvist d’être un has-been et il envisage de changer de métier. Tard un soir, Blomkvist reçoit un appel du professeur Frans Balder, un chercheur de pointe dans le domaine de l’IA, l’intelligence artificielle. Balder affirme détenir des informations sensibles qui concernent le service de renseignement des États-Unis. Il a également été en contact avec une jeune femme, une hackeuse hors du commun qui ressemble à s’y méprendre à une personne que le journaliste ne connaît que trop bien. Mikael Blomkvist espère tenir enfin le scoop dont Millénium et lui ont tant besoin. Quant à Lisbeth Salander, fidèle à ses habitudes, elle suit son propre agenda.

Je n’ai pas aimé du tout ce livre, outre le fait ça n’a rien à voir avec la trilogie d’origine, c’est chiant à lire.
Il y a beaucoup trop de dialogues , ça cause pendant des heures, ça traîne et il y a trop d’intervenants, certains sont sans intérêt et ne servent à rien alors qu’il n’y a peu d’interaction Lisbeth/Mikael , c’est dommage.
Quelques incohérences sont à noter aussi , le tuteur qui connait toute la vie de Lisbeth, Lisbeth qui a une BMW…
Et bien sur, le spectre du père qui revient via la sœur jumelle de Lisbeth, sœur très très méchante. Il n’y a d’ailleurs pas de confrontation directe entre Lisbeth et sa sœur, c’est certainement une porte ouverte pour de nouveaux volumes.

Bref, on ne retrouve pas les personnages de la trilogie, ils sont bien fades dans ce volume et il n’y a pas de suspense.
J »ai fini le livre en sautant des pages, juste pour voir comment ça finissait et j’ai bien failli lâcher l’affaire au 1/3 du livre.
Verdict: à fuir, ne perdez pas votre temps



Partager

Tags:
5 Comments
  • Buckette
    Posted at 16:43h, 04 septembre Répondre

    Je l'ai acheté pour le lire courant Septembre. Je m'attendais à être déçue mais j'espère l'être moins que toi quand même.
    C'est la première chronique que je lis sur ce livre, au moins je sais à quoi m'attendre.

    • admin8105
      Posted at 14:34h, 06 septembre Répondre

      Peut être que tu l'aimerais plus que moi.Il faut faire abstraction de la trilogie.
      Bonne lecture

  • Léa TouchBook
    Posted at 13:39h, 05 septembre Répondre

    J'hésite sincèrement à le lire mais je pense que je vais rester sur les trois premiers. Cela aurait été différent si le nouvel auteur s'était basé sur les 200 dernières pages écrites par l'auteur originel… Peut-être en poche ?

    • admin8105
      Posted at 14:35h, 06 septembre Répondre

      Oui en effet autant attendre le poche.Il y a tellement à lire en ce moment en plus.

  • sheldzio
    Posted at 14:55h, 12 septembre Répondre

    Si j'ai été surprise (et assez emballée) au début, il est vrai que plus les pages passaient, moins j'étais passionnée… Une histoire somme toute assez banale et des "retournements de situations" tirés par les cheveux. Bref pourquoi pas en 120 pages mais là, vraiment, ça tire en longueur.

Post A Comment