Le syndrome E de Franck Thilliez 4/5 - Pissenlit de lune
95
single,single-post,postid-95,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Le syndrome E de Franck Thilliez 4/5

Le syndrome E de Franck Thilliez 4/5

Date de parution: 14 octobre 2010
Nb de pages: 430
Prix: 20,90

Résumé:
Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille, et de ses deux adorables jumelles. Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés, le crâne scié… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko en congé forcé pour soigner ses crises de schizophrénie. Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier. Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années cinquante, les deux nouveaux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire. Car aujourd’hui, ceux qui ne connaissent pas le syndrome E, ne savent pas encore de quoi ils sont capables…

Histoire: plûtot originale

Style: simple
Sentiment à la fin: pas mal

J’avais été plutôt déçue par Fractures et bien avec Le syndrome E je suis réconciliée avec Franck Thilliez. L’auteur a fait réunir deux de ses personnages emblématiques dans un thriller qui tient en haleine.

Le début du livre, film mystérieux qui rend aveugle, fait penser au film The eye. On a donc un sentiment de déjà vu mais non finalement l’histoire est à mille lieux du film et surtout l’utilisation du film y est beaucoup développée.

Lucie Hennebelle et Franck Sharko, sont donc les 2 personnages principaux de ce roman. Sharko est un flic névrosé, hanté par les meurtres de sa femme et sa fille. Lucie est une femme flic, mère célibataire. Leurs 2 enquêtes bien distinctes au début vont se rejoindre et ils vont enquêter ensemble sur ce fameux syndrome E. Leurs forts caractères et leur pugnacité à aller au bout de leur enquête nous font tourner les pages rapidement avec envie.

Derrière un rythme soutenu on sent un gros travail de recherche, sur des sujets comme la manipulation mentale ou le poids des images.
Ajoutés à cela, quelques passages dépaysant en Egypte et au Canada, ce roman est vraiment réussi.
L’origine de la violence, telle que décrite par Franck Thilliez nous laisse à réfléchir bien aprés la fermeture du livre.

La fin du roman termine sur un twist (ca se dit pour un film mais pour un roman?) donc le dernier roman de Franck Thilliez, Gataca qui est sorti le 14 avril dernier est bien une suite :

 

Partager

Tags:
2 Comments
  • Géraldine
    Posted at 21:27h, 21 mai Répondre

    Encore un auteur que je n'ai jamais lu, alors que j'adore les thrillers, qu'on voit ses livres partout sur la blogo, qu'il est français (je me rends compte que je suis de plus en plus chauvine dans mes choix de livres) et qui plus est, c'est un ch'ti comme moi ! Mais qu'est-ce que j'attends ? Le temps !

  • Paco
    Posted at 16:55h, 17 juillet Répondre

    Hello
    Je te rejoins entièrement concernant ton avis sur cette oeuvre. Une belle intrigue, des personnages haut en couleur et un bon apprentissage sur le fonctionnement du cerveau ou la manipulation par l'image. Je me réjouis déjà de bientôt lire "la suite".

    Tu peux également voir mon avis sur mon blog http://passion-romans.over-blog.com

    Amicalement. Paco

Post A Comment